Page d'accueil | Ajouter aux favoris
Retour à la page d'accueil de la société française de prévention et de gestion du stressRetour à la page d'accueil de la société française de gestion du stress

  • Programme personnalisé de prévention et de gestion du stress en entreprise
Une fois réalisé l’audit de stress qui dresse l’état du stress et de son impact dans l’entreprise, les professionnels chargés de cette mission élaborent une série de préconisations pour prévenir et agir.

Il est souhaitable que ces préconisations donnent lieu à un véritable programme d’intervention et d’accompagnement personnalisé à l’entreprise, dont voici la teneur.


Mettre en œuvre une stratégie globale

Approche multidimensionnelle
Mettre en place une stratégie globale intégrant des solutions pluridisciplinaires augmente les chances de réussite du programme, au lieu de ne s’attaquer qu’à certaines conséquences limitées comme c’est parfois le cas.
Il s’agit de traiter les causes comme l’impact du stress, le collectif comme l’individuel. Un programme complet mobilise aussi bien la direction que les employés, les services spécialisés que les partenaires sociaux.
Le stress en entreprise étant par nature multifactoriel, il convient d’apporter des réponses sur ses différentes facettes. Ceci passe par une prise en compte et une régulation des aspects organisationnels, comportementaux, psychologiques, physiologiques, émotionnels, relationnels et sociaux.

Appel à différents professionnels
Différents types d’intervenants ne seront pas de trop pour s’atteler à notre vaste thématique. Il existe des professionnels qualifiés dans différents aspects d’une gestion du stress efficace, en particulier : médecins et psychologues du travail, ergonomes, consultants en organisation et spécialistes de la prévention, formateurs en efficacité professionnelle, coachs d’entreprise, professionnels du bien-être au travail.
Chaque champ de compétence recouvert par ces professionnels apporte des contributions utiles à un programme global et pluridisciplinaire. Les tendances actuelles encouragent une coopération intelligente des moyens d’actions pour une coordination optimale.

Mise en synergie des actions
Chaque discipline possède ses méthodes et ses modes d’interventions privilégiés.
Bien loin de s’opposer, on peut mettre en synergie différents types d’intervention complémentaires :
  • l’audit et le conseil,
  • l’ingénierie organisationnelle et les processus RH,
  • la formation et les ateliers pratiques,
  • l’accompagnement individuel et collectif,
  • le coaching et la médiation, les séminaires et les activités bien-être type CE.
Les trois axes : organisation, équipe, individu

En fonction des facteurs et des mécanismes mis à jours par l’audit de stress, un plan d’action est envisagé. Ce programme de prévention et d’action comporte idéalement 3 volets pour couvrir la question dans son ensemble :
  • le premier est axé sur l’organisation,
  • le second sur l’équipe,
  • le troisième sur la gestion du stress individuel.
Le dosage entre ces 3 axes dépend de la hiérarchie des causes et des mécanismes en œuvre dans l’entreprise : parfois il est préconisé de revoir la répartition des tâches et le style de management en priorité, dans d’autres cas l’accent est mis sur la communication entre les membres d’un service et la gestion du temps de ses membres par exemple.

Volet axé sur l’organisation
Dans ce volet, les préconisations concernent principalement l’organisation, les conditions de travail et la répartition des tâches propres à l’entreprise ou à l’unité auditée.

L’identification précise des facteurs de stress et de leurs mécanismes permet une optimisation voire une réingénierie partielle des processus organisationnels. On vise à obtenir les mêmes résultats en aménageant différemment les éléments en interaction pour en diminuer les impacts négatifs. Dans certains cas on privilégie l’allégement des procédures et l’assouplissement des contraintes pour libérer la créativité et l’esprit de coopération. Parfois quelques modifications qui semblent mineurs dans la répartition des tâches et l’aménagement des horaires par exemple suffiront à soulager des tensions inutiles entre les collaborateurs. Les techniques dites de résolution de problèmes et d’optimisations de flux qui sont parfois utilisées par les consultants en organisation peuvent aussi servir à soulager les interactions de contraintes qui pèsent sur les salariés.

Volet axé sur l’équipe
On envisage ici comment améliorer les interactions et la communication entre les membres d’une équipe.
Les managers sont formés à des formes de management plus humaines, dans lesquelles ils acquièrent des compétences en gestion émotionnelle de leurs collaborateurs.

Les salariés apprennent les méthodes d’affirmation de soi et d’expression des émotions en entreprise, qui n’est pas un savoir-faire inné.
Ainsi on apprend à tous à prévenir les conflits relationnels et à cultiver une ambiance de coopération saine et motivante.

Volet axé sur la gestion du stress individuel
Apprendre aux individus à gérer leur stress personnel revient à leur apprendre à renforcer leurs médiateurs du stress et à développer leurs stratégies pour faire face au stress :
  • 1) Baisser l’intensité du stress perçu et sa réponse physiologique de stress peut se faire grâce aux méthodes de réévaluation cognitive et de relaxation rapide,
  • 2) Augmenter son contrôle perçu peut se faire en améliorant l’information fournie aux salariés et les systèmes d’alerte par exemple, ce qui est en lien avec l’organisation,
  • 3) Augmenter le soutien social perçu peut se faire par exemple en développer les activités du C.E. et les moments de convivialité dans l’équipe,
  • 4) Optimiser les stratégies individuelles de « coping » existants peut se faire par les outils des méthodes comportementales et cognitives. L’accompagnement psychologique ou le coaching en entreprise servent à explorer et à adopter de nouvelles stratégies plus adaptées et plus efficaces, à améliorer sa gestion des émotions et du temps…
  • 5) « Remuscler » les facteurs personnels de résistance et réduire sa vulnérabilité :
    Par exemple : aux personnes de Type A, on peut apprendre certains réflexes du Type B. On peut assouplir ses schémas de pensées et d’actions sous stress pour devenir « internaliste » et plus serein face à ses peurs irréalistes, apprendre l’auto-efficacité, la résilience et à voir le bon côté des choses. On apprend à renforcer sa résistance au stress par des techniques provenant par exemple de la sophrologie et des conseils d’hygiène de vie et de bien-être.

Le volet individuel se résume en un programme en 5 points :
  • 1) Se donner un ou des objectifs,
  • 2) Comprendre et mieux vivre son stress en identifiant ses réactions,
  • 3) Apprendre et pratiquer les techniques de gestion du stress,
  • 4) Evaluer les résultats et les optimiser,
  • 5) Renforcer sa résistance et défenses.

Pour aller plus loin : le protocole intégratif Cadresiv ©

La Société Française de Gestion du Stress (SFGS), réseau pluridisciplinaire de professionnels, a mis au point le protocole Cadresiv.
Pour coordonner efficacement ses différentes compétences et concevoir ses programmes personnalisés de prévention et de gestion du stress, la SFGS a élaboré une méthodologie intégrative originale.
Cette méthodologie croise les apports des méthodes issues du management et de la psychologie comportementale, cognitive, humaniste et systémique, pour les adapter aux exigences de l’entreprise, de façon durable et éthique.
Après avoir évalué la situation, ce protocole analyse de façon transversale les ressources, les besoins et les aspirations de chacun des acteurs de l’entreprise, identifie les zones gagnant/gagnant et les processus à mettre en œuvre pour améliorer l’efficacité de l’entreprise par l’épanouissement des personnes au travail.

www.sf-gestiondustress.com | Charte de qualité | Code déontologique | © 2005 - 2014